L’inspiration protestante dans le récit et la critique en France (XIXe-XXe siècle)

« Son influence ne se manifeste plus que médiatement[1] » ?

L’inspiration protestante dans le récit et la critique en France

(xixe-xxe siècle)

 

(Université de Lorraine, site de Metz, 26-27 septembre 2024)

 

 

Les propositions de communication seront à envoyer avant le 5 novembre à Jean-Michel Wittmann (jean-michel.wittmann@univ-lorraine.fr) et Magalie Myoupo (magalie.myoupo@univ-lorraine.fr).

Le colloque donnera lieu à une publication.

 

[1] Charles Villers, Essai sur l’esprit et l’influence de la réformation de Luther, ouvrage qui a remporté le prix sur cette question proposée dans la séance publique du 15 germinal an X, par l’Institut national de France : « Quelle a été l’influence de la réformation de Luther sur la situation politique des différens États de l’Europe, et sur le progrès des lumières ? ». Jean Baubérot rappelle que « [c]et ouvrage, de nombreuses fois réédité au cours du xixe siècle et encore en 1905 au moment de la Séparation des Églises et de l’État, a donné une certaine philosophie de l’histoire aux historiens libéraux et à pas mal d’adeptes de la pensée libérale du xixe siècle. » Jean Baubérot, Le Protestantisme doit-il mourir ?, Paris, Seuil, 1988.

Lieu
Université de Lorraine - Metz
Organisateur(s)
Magalie Myoupo, Jean-Michel Wittmann
Pièce(s) jointe(s)